rubon12 99180 adhesions v2

facebook1234Forum sur le groupe FFMC50

twitter1234Fil d'actualité sur @ffmc50

 

manifs ffmc province s

 

En province, les motards ont commencé à se mobiliser pour protester contre la baisse de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, qui doit entrer en application le 1er juillet 2018. Tour de France non exhaustif.

 

Dans la lignée de la Fédération française des motards en colère (FFMC) qui dénonce la "démagogie du gouvernement", plusieurs actions de motards ont déjà eu lieu en province pour lutter contre la baisse de la vitesse à 80 km/h et d'autres sont annoncées dans les jours qui viennent.

Le Journal moto du Net vous informe en temps réel sur cette page : n'hésitez pas à nous contacter pour ajouter une nouvelle mobilisation !

Tandis que certaines antennes FFMC comme celle de la Côte d'Or (21) ou du Vaucluse (84) interpellent leurs élus en invitant les motards à en faire autant, d'autres appellent à descendre dans la rue pour se faire entendre. Ainsi dans l'Allier, la FFMC 03 a mobilisé automobilistes et motards ce samedi 13 janvier à l'occasion du marché de Saint-Pourçain-sur-Sioule, pour "informer le public sur les aberrations de ce projet" et "remercie très sincèrement toutes les personnes ayant pris part à cette action qui en appelle d'autres".

A Nantes, la FFMC 44 a réuni cez vendredi "l'ensemble des usagers de la route, conducteurs de deux-roues motorisés et automobilistes, qu’ils soient à pied, en moto ou en voiture", pour une "première action-réaction" devant la préfecture afin d'exprimer leur "opposition à la limitation à 80 km/h sur le réseau secondaire". Et "ce n’est que le début", prévient l'antenne départementale.

Dans le Jura, la FFMC 39 est allée "présenter ses revendications" à Danièle Brulebois, députée LREM du Jura, lors de sa réunion de vœux. "Bien que non invités, nous avons exprimé notre désaccord envers le passage à marche forcée vers le 80 km/h sur les routes, la privatisation des radars embarqués, les zones de circulation restreinte. Nous lui avons aussi rappelé notre demande de rendez-vous qui est pour le moment restée sans réponse et lui avons annoncé que la FFMC ne restera pas sans action au niveau local et national".

Dans le département voisin du Doubs, la FFMC 25 prépare une "mobilisation générale contre le 80 km/h" samedi 27 janvier à Besançon (plus d'informations à suivre dans la semaine), tandis que toujours dans la région, le groupe indépendant Sorties Motards 71 a déjà organisé un rassemblement ce week-end au Pôle Moto de Chalon-sur-Saône pour "s'opposer à la répression routière de Macron, au 80, à la hausse de l'essence et des péages, etc."

Samedi 20 et 27 janvier

Samedi prochain, 20 janvier 2018, la FFMC 47 organise une "manifestation contre la mesure démagogique du gouvernement visant à limiter la vitesse à 80 km/h". Le départ  est prévu à 13h15 depuis le Conforama de Villeneuve-sur-Lot pour rejoindre la manifestation d'Agen. "Nous souhaitons rassembler au delà des motards, les automobilistes doivent nous rejoindre ce jour-là", précise l'antenne du Lot-et-Garonne qui compte bien "renouveler ces rassemblements, peut-être itinérants, le 27 janvier prochain, et faire vivre la contestation jusqu'au retrait de cette mesure". Elle sera soutenue par la FFMC 32, qui donne rendez-vous aux motards samedi 20 janvier pour un départ à 9h00 devant Desclaux Moto passion à Auch, pour "rejoindre la manif d'Agen en début d'après-midi".

Même mobilisation en deux temps pour la FFMC 11 et la FFMC 34, qui prévoient une action le 20 janvier avec plusieurs départs (Carcassonne, Narbonne, Castel, Limoux, Quillan et Sigean) afin que "tous les départements soient inondés de tracts" en se plaçant aux feux, stops, carrefours, grande surfaces, etc.", puis une deuxième manif le 27 janvier avec un départ de Castelnaudary pour rejoindre Narbonne "à allure gouvernementale, très doucement, avec tous les usagers de la routes (autos, motos, camions) qui voudront bien défendre leurs libertés".

De son côté, la FFMC Drôme Ardèche a annoncé qu'elle se retirait de "toutes les actions" du préfet en matière de sécurité routière, afin de "dénoncer les mesures nationales prises cette semaine contre les usagers de la route et non pas pour". Invités par le préfet de la Drôme à "signer le document général d'orientation en matière de sécurité routière pour les cinq années à venir", les motards ont  exprimé leur désaccord avec la "politique de répression aveugle actuelle, qui a motivé notre décision de ne pas "assister" les services de l'Etat dans leurs obligations en matière de sécurité rentière".

Enfin dans le Nord, la FFMC 59 lance une action "Urgence Points noirs" et appelle l'ensemble des conducteurs à réagir aux nouvelles dispositions du gouvernement sur la limitation de vitesse en mettant l'accent sur "l'état de notre réseau secondaire".

"Nous avons besoin de vous pour un état des lieux proche de chez vous ou sur des lieux que vous pratiquez régulièrement et qui sont dangereux pour nos déplacements", explique l'antenne FFMC du Nord qui met à disposition des fiches de signalement des points noirs.

A suivre sur MNC : restez connectés !