- Le Labo
   La stratégie du net
(Portail en cours de réoganisation)

facebook1234Forum sur le groupe FFMC50

twitter1234Fil d'actualité sur @ffmc50

 

A chaud :

Pourquoi la FFMC 50 n’appelle pas à manifester le 17 novembre 2018
Visiblement, depuis la diffusion de l'article sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup plus de contestation que de lecture de l'article ... .
Pour le anti-ffmc, voici quelques articles intéressants :
https://goo.gl/wxyGg9
https://goo.gl/Z1N33A
https://goo.gl/rYdAKP

Rappel des actions à venir :

  • Le vendredi 14 aout 2019 : repas à "la maison rouge"
  • Le lundi 7 janvier 2019 : prochaine réunion bi-mensuelle (ouvert à tous)
  • Le vendredi 18 janvier 2019: Assemblée Générale FFMC 50 à 20h30, salle des Fêtes de Cherbourg (centre ville)

 

 

Article important dans le dernier Moto Magazine : La démarche de la FFMC pour faire porter un projet de loi concernant la destination de l’argent récolté via les radars, avec un slogan : «Rendez-nous notre argent !»
Tout ce qui touche la mobilité, nous concerne.
Nous sommes sur le terrain depuis plus de 35 ans et nous y serons encore et encore ....
Pourquoi la FFMC 50 n’appelle pas à manifester le 17 novembre 2018
Awacs FFMC
Page Facebook regroupant les actions de chaque antenne FFMC
Travail d'équipe en cours
Plusieurs membres de la FFMC50 travaillent pour la réussite des premiers ERJ ( Eduction Routière de la Jeunesse) dans la région. Des informations viendront prochainement , on les posera dans la rubriques dédiée
(c’est long à lire!!!) Précisions, explications, pourquoi PPC ne participera pas à la journée du 17 novembre 2018.
[ Source : Jean-Marc BELOTTI, Coordinateur FFMC Paris et Petite Couronne, depuis Facebook de FFMC PPC ]

[ Source : Moto-net.com ]

action 80kmh avril 2018 s

"En avant pour la rupture, le printemps s'annonce chaud !", prévient la Fédération française des motards en colère (FFMC) qui invite tous les usagers de la route à une action nationale contre les 80 km/h les 14 et 15 avril 2018.

 

Le week-end avant les 24H Motos, ne ratez pas le départ de "l'action nationale" des 14 et 15 avril 2018 pour dénoncer la politique de sécurité rentière du gouvernement, actuellement symbolisée par la baisse de la vitesse maximale à 80 km/h au lieu de 90 prévue pour le 1er juillet 2018.

"Pour les usagers de la route, des élus locaux et de nombreux parlementaires, la pilule que le Dr Philippe veut nous faire avaler de force ne passe pas", constate l'association de défense des motards.

"Au bord du burn-out"

Force est de constater que depuis le CISR du 9 janvier, la mobilisation contre les 80 km/h a largement dépassé le "petit" milieu des motards : si l'on peut regretter le silence des constructeurs de motos (à quelques exceptions près) et la quasi absence des automobilistes malgré le dynamisme de 40MA, la "pilule" a bien du mal à passer auprès des sénateurs, des députés et des présidents de départements, notamment ruraux.

Liste non exhaustive des actions d'élus

Or le gouvernement "persiste et signe", déplore la FFMC : "au lendemain de l'audition par le Sénat des représentants des usagers de la route (FFMC, FFM, 40 millions d'automobilistes, etc.), le porte-parole de l'Elysée affirmait que la mesure serait mise en place comme prévu au 1er juillet alors que le rapport des sénateurs est attendu pour la fin du mois"...

"Encore une fois, l'avis des usagers et celui des élus de la République, le gouvernement et le président n'en ont cure", en concluent les motards citoyens : "les services de communication du gouvernement martèlent qu'ils veulent  sauver des vies par une mesure de rupture", mais "la rupture est en effet certaine pour les usagers de la route au bord du burn-out !"